Les gagnants de la Coupe du Monde de Football 2018 sur YouTube

posted

La France, l’Angleterre et la Pologne en tête de la liste des pays comptant le plus grand nombre d’abonnés à leurs chaînes YouTube

La Coupe du monde ne se disputera pas uniquement sur le terrain mais aussi sur YouTube ! En effet, à l’exception de l’Iran et de l’Arabie Saoudite, tous les pays en course pour le trophée possèdent un compte sur la plateforme vidéo. La plupart de ces chaînes sont au nom des associations et des fédérations nationales des différents pays, alors que d’autres représentent les équipes elles-mêmes. C’est notamment le cas pour l’Espagne, l’Angleterre et l’Allemagne, parmi d’autres, comme le révèle une étude réalisée par Brandboost by Divimove, l’agence créative de Divimove (RTL/Bertelsmann) spécialisée dans la vidéo en ligne, à partir de données collectées sur YouTube.

Les 10 chaînes comptant le plus grand nombre d’abonnés

Ensemble, les 10 pays dont les chaînes comptabilisent le plus grand nombre d’abonnés rassemblent plus de deux millions de followers. La France (656.000), l’Angleterre (534.000) et la Pologne (506.000) occupent le haut du classement. Viennent ensuite le Brésil (275.000), la Corée du Sud (81.000), l’Allemagne (66.000), le Japon (55.000), l’Espagne (54.000), le Mexique (38.000) et l’Argentine (33.000). Ces chiffres reflètent la demande croissante de la vidéo en ligne pour suivre l’actualité sportive. La demande est tellement forte aujourd’hui que la plus ancienne des chaînes analysées dans l’étude, à savoir celle de l’Angleterre, a publié plus de 380 vidéos en 2017, contre 52 vidéos seulement pendant sa première année d’activité, en 2010 et commence à inclure des formats natifs de YouTube (challenges, Q&A, tours, etc.).

Les pays avec la plus forte progression : la Tunisie et le Pérou 

La Tunisie est le pays qui enregistre la plus forte hausse du nombre d’abonnés : au cours des 12 derniers mois, le nombre d’abonnés à la chaîne tunisienne a progressé plus de 1.780% pour atteindre les 7.000 abonnés. La publication à l’origine de cet engouement est une vidéo sur le match amical contre le Costa Rica, reprenant des images du match lui-même, de la séance d’entraînement et de la préparation d’avant match. Plus de 700 abonnés ont rejoint la chaîne dans les jours qui ont suivi la publication de cette vidéo. Bien que la chaîne ne suive pas un rythme de publication régulier, la croissance de son nombre d’abonnés montre que l’une des recettes du succès sur YouTube est de connaître son audience et de lui proposer du contenu d’actualité répondant à ses attentes. Parmi les autres pays ayant enregistré une croissance élevée de leur nombre d’abonnés l’année dernière, figurent le Pérou (>574%), la Suisse (>363%), l’Égypte (>247%) et la Russie (>198%).

Les chaînes les plus actives : le Portugal, le Brésil et la France

Le Portugal occupe la première place du classement des chaînes les plus actives avec plus de 1.100 vidéos publiées au cours des 12 derniers mois. Le Brésil (1.000) et la France (862) talonnent le Portugal, suivis par la Corée du Sud (605) et la Russie (572). Cette activité soutenue a permis aux chaînes en question d’atteindre des niveaux d’engagement élevés (mesuré par rapport au nombre de « j’aime » et de commentaires) sur l’ensemble des vidéos publiées durant cette période. Concrètement, le Portugal a comptabilisé plus de 62.000 « j’aime » et commentaires, le Brésil 379.000 et la France 839.000. Ces chiffres montrent que la publication régulière de contenu est la clé pour réunir une communauté solide autour d’une chaîne YouTube, non seulement en termes d’abonnés mais aussi en termes d’interaction des utilisateurs.

Pour la réalisation de cette étude, nous avons analysé les données des chaînes des équipes nationales représentant l’Espagne, l’Argentine, le Nigéria, l’Australie, l’Allemagne, le Mexique, la Belgique et l’Angleterre. Nous avons également analysé les données des chaînes des associations ou fédérations nationales de football des pays participant à la Coupe du monde mais ne disposant pas de chaîne spécifique pour leur équipe nationale. Enfin, les données utilisées dans le cadre de l’étude ont été collectées entre mai 2017 et mai 2018.

Back to Press